Ibadu ? Voilée ? « Voilée Fashion » ?

« Soxna si, xana ibadu nga ? Wayow, nga baal meu dé, waayé sa muuru bi muuru ibadu lë wala mode lë ? »

Pardon, si tu n’es pas prêt pour une dissertation en bonne et due forme là, ne viens pas me poser une question comme ça, attendant une réponse en deux mots. Bon, je rectifie un peu mon propos. Ne me pose pas la question, à moi.

SONY DSC
Ce à quoi je ressemble, la plupart du temps. J’aime la mode, j’aime créer, et j’aime porter ce que je crée. Tenue et foulard by Laam Tooro

J’ai écrit des billets à controverse, mais j’ai le pressentiment que celui-ci risque de l’être plus encore. Parce que la religion, c’est sensible. Pardon ohhhhhhh, par avance, baal lén ma aq. Je m’étais promis de ne pas écrire sur la religion… Bon, en regardant les choses de plus près, je parle d’une manière de se vêtir qui revêt un caractère religieux. Aha, la parade. Mais il faut bien que je crève l’abcès, pour pouvoir au moins, envoyer directement le lien de ce billet à la prochaine personne qui me posera cette question. Bismillah.

Très souvent, ma réponse à cette série de questions se résume en trois mots. Vous voyez que c’est quand même un effort dans la bonne direction ! « Man julit la », « je suis musulmane. » Tout simplement. Mon interlocuteur répond presque automatiquement avec une autre injonction, ou devrais-je dire, une attaque en bonne et due forme, quelle audace elle a, cette gamine :

  • Soit : « donc tu veux dire que les femmes qui ne sont pas voilées ne sont pas musulmanes ? Décidément, vous pensez qu’être musulman se résume à copier les arabes sur tous les plans. Qu’en est-il de l’héritage de nos ancêtres ; quelle attitude de complexée ! » Thio, c’est déjà brutal, le mot de tous les amalgames vient d’être mentionné, mais ce n’est que le début du commencement ; ou bien :
  • « ahhhhhh Soxna ci, tous les musulmans doivent se considérer comme des ibadou. Pourquoi refuses-tu ce label ? » Et si je suis vraiment chanceuse, on critiquera mon foulard pas assez bas sur ma poitrine, ma robe « trop à la mode » ou mon maquillage soigné.
IMG_0540
Souvent, j’opte aussi pour un turban, de quoi provoquer l’ire des ultra conservateurs. Tenue et turban by Laam Tooro

Je fais en sorte, le plus souvent possible, de ne pas répondre à la provocation, optant plutôt pour une explication claire et simple (bon, en tout cas dans ma tête c’est simple) :

  • Premièrement, qu’on le croit ou pas, la décision de s’habiller différemment, de s’habiller opaque, de s’habiller long en évitant d’exposer ses formes, c’est difficile. C’est un effort de tous les jours qui requiert une conviction profonde. Personnellement, je n’ai jamais rencontré une femme le faisant pour le « fun. » Et même si c’était le cas, je pars du postulat que le droit premier d’une femme, dans un Etat de droit, est d’être libre de choisir la manière dont elle s’habille. Les codes sociaux sont à prendre en compte pour préserver le vivre ensemble, bien sûr, mais toute femme reste libre de choisir la manière dont elle s’habille. Maintenant, les principes religieux, pour les croyantes, sont ce qu’ils sont (même si là encore, sur les questions de jurisprudence, des divergences d’opinions existent, comme pour tous les sujets, même s’il y a une opinion majoritairement reconnue comme standard communautaire). Libre à chaque personne de les appliquer, ou non. Parce que vraiment, c’est la base même du libre arbitre.
  • Deuxièmement, quand on me demande si je suis « ibadu », qu’est-ce qu’on veut dire au fond ? Parce qu’en vérité, on aborde plusieurs concepts qui sont différents, en utilisant ce mot polysémique chez nous :
    • soit, on veut parler d’ « ibadu » au sens arabe du terme, donc de celui qui adore (on sous-entend ici, bien sûr, Dieu). Ben dans ce cas, nous le sommes tous, n’est-ce pas ; même nos amis Chrétiens (oui oui, au sens large du terme) seraient considérés comme des « ibadu » dans ce cas ;
    • soit, on veut parler d’ « ibadu » au sens Coranique du terme, où la mention est bien « ibadu Rahman », donc en français, « serviteur du Miséricordieux », avec un nom particulier du très Haut mis en avant, sachant, que tous les serviteurs, selon le texte, sont égaux devant leur Créateur ;
    • soit, on veut parler d’ « ibadu » au sens de « voilée. » Et bien sûr, avec ce terme, on ajoutera des attentes irréalistes en termes de pratique religieuse, alors que nous sommes tous des êtres humains qui font face des périodes de hausse et de baisse de foi, qui pêcherons aussi longtemps que nous vivrons, aussi, et qui sont, de manière inhérente et selon leur nature fondamentale, imparfaits…. De plus, ce terme, je ne l’aime pas pour plusieurs raisons. D’abord parce qu’il a, en français, une connotation très « limitiste », et suppose presque un manque de capacité à penser librement. Le terme en arabe est plus riche, plus lyrique presque, je dirais ; plus précis dans sa subtilité. D’ailleurs, le Saint Coran ne nous parle pas de « hijab » mais plutôt de « jilbab » (terme qui, encore une fois, dans les cultures du proche/moyen orient, a revêtu avec le temps une signification particulière, liée à un type d’habillement particulier. Mais bon, ce n’est qu’un billet de blog, on ne peut pas entrer dans tous les détails malheureusement). Ensuite, parce qu’il crée presque instantanément une barrière, une communauté de voilées par opposition aux non-voilées, alors qu’en fin de compte, le plus important est que les croyantes sont sœurs les unes des autres ;
    • enfin, on peut aussi faire référence aux membres de la « Jama’atu ibadu Rahman », une association établie au Sénégal depuis 1979. Montrez ma photo à n’importe quel membre, et il vous dira que je ne respecte pas leurs principes. En plus d’utiliser un chapelet, je m’adonne aux pratiques de groupes soufis, qui sont inacceptables à leurs yeux. Le nombre de fois qu’ils ont essayé de me « remettre sur le droit chemin » … me fait sourire.

A ce moment de la discussion, mon interlocuteur est très souvent irrité, agacé, la bouche entrouverte, surtout pour certains hommes qui ne s’attendaient pas à ce qu’une toute jeune femme avec une voix de petite fille soit capable de lui sortir un tel argumentaire après une si simple question. Et puis un jour, la grande surprise : « Wa kone xana talibé Baay nga ? » Trop épuisée à ce moment pour lui expliquer qu’on devrait plutôt, pour être plus précis, dire « talibé Cheex », pour ne pas verser dans le « groupisme », et pour ensuite lui demander pourquoi il ne pouvait pas me laisser être musulmane tout court, je lui ai fait le plus grand sourire du monde, espérant qu’au moins, il regarderait les femmes avec un foulard sur la tête autrement… En tout cas, je l’espère vraiment de tout mon cœur.

Sénégalaisement vôtre !

5 commentaires sur “Ibadu ? Voilée ? « Voilée Fashion » ?

Ajouter un commentaire

  1. Du courage niania malgres les efforts enormes . Kou la Ni sangoul Sa tare la la beugeul
    . C est pas grave essayons de respecter les criteres de la voile.merci

    J'aime

  2. Toi t’es gentille de répondre à ce genre de questions. Moi d’emblée je me dis qu’avec ce genre D’INTERROGATION-PROVOCATEUR, il vaut mieux passer son chemin… On est dans un monde où les gens sont perdus et acceptent mieux une femme non voilée avec des cheveux artificiels sur la tête et une mini jupe; que celle qui essait de se rapprocher autant que possible des recommandations de Dieu… Quallah nous facilite. Salam

    J'aime

  3. Très sincèrement je voudrais te faire une Ovation. Tu as répondu à toutes les remarques que je reçois chaque jour. Le turban, le voile peu importe ce n’est impérativement assimilable au monde arabe mais plutôt à celui Musulman.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :