Les monologues de Marième : Avant-propos

Le centre-ville se vide de ses occupants, les véhicules pressés, à la queue leu-leu, se précipitant vers la corniche ouest, porte de sortie de la presqu’île. Le frou-frou des caftans, quoiqu’atténué par moult coulis de sueur salvatrice dans la chaleur humide et étouffante, reste pourtant persistant, comme pour souligner l’importance de ce second rendez-vous hebdomadaire.... Lire la Suite →

Partie II: La tempête … après le calme

Iman Le réveil, les jours où l’on a peu dormi, le sommeil nous ayant fui : il est brutal, soudain, et souvent accompagné de cette envie de se terrer sous la couette… Quand on a grandi chez les Mbaye, les réflexes sont tout autres ; je me rappelle du coup, à l’entente du second appel du muezzin,... Lire la Suite →

Le mariage n’est pas une fin en soi

 Il y a dix ans : « yow mi, diang rek, moytul dé, goor ñi bëgu ñu jigeen bu jangam sori »[1] Quand j’ai commencé à porter le foulard : « wa yow, li ci sa bop bi nak ? Do gaawa am jëkër dé, té nga jaayu ba ci kanam ? »[2] Quand j’ai commencé à travailler à temps plein : « ahhh mashaAllah,... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑