Le mariage n’est pas une fin en soi

 Il y a dix ans : « yow mi, diang rek, moytul dé, goor ñi bëgu ñu jigeen bu jangam sori »[1] Quand j’ai commencé à porter le foulard : « wa yow, li ci sa bop bi nak ? Do gaawa am jëkër dé, té nga jaayu ba ci kanam ? »[2] Quand j’ai commencé à travailler à temps plein : « ahhh mashaAllah,... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑