Les monologues de Marième : Avant-propos

Le centre-ville se vide de ses occupants, les véhicules pressés, à la queue leu-leu, se précipitant vers la corniche ouest, porte de sortie de la presqu’île. Le frou-frou des caftans, quoiqu’atténué par moult coulis de sueur salvatrice dans la chaleur humide et étouffante, reste pourtant persistant, comme pour souligner l’importance de ce second rendez-vous hebdomadaire. … Continuer la lecture Les monologues de Marième : Avant-propos

Jongué… jusqu’au bout des ongles !

Photo de couverture: https://www.instagram.com/hawa.sck Jongué[1]… Ce mot, qui veut tout dire et rien à la fois, flatteur et assassin, censé caractériser la « vraie femme sénégalaise », comme l’on se plairait à dire à l’intérieur de nos frontières, mais encore et surtout, au-delà de celles-ci. Jonguéisme… Ce mal qui ronge nos femmes, les divertit, leur fait tourner … Continuer la lecture Jongué… jusqu’au bout des ongles !

Et un jour … tu deviendras femme

Crédit photo de couverture: Laye Pro (@layepro) Jeune fille, je m’amusais souvent à rêvasser de ma vie future… Enviant les « grandes sœurs » et autres voisines qui vivaient leur vie, semblaient jouir de cette liberté que je ne connaissais point, belles dans leurs formes et vêtements de femme. Captivée par leur grâce, légendaire qualité de ces … Continuer la lecture Et un jour … tu deviendras femme

Et… comment ils créèrent la « femme sénégalaise »

Mon très cher fils, Aujourd’hui, tu vas enfin rentrer dans la cour des grands hommes sénégalais. Vois-tu, jusqu’à présent célibataire de ton état, tu profitais d’une société qui était clémente à ton égard, te demandant très peu de comptes, et te permettait de jouir de privilèges dont tu ne connaissais que très peu les rouages. … Continuer la lecture Et… comment ils créèrent la « femme sénégalaise »

Les femmes sont leurs propres bourreaux

Comment se plonger dans cette section « Joloferies » sans pour autant parler abondamment des femmes sénégalaises ? Que nous le voulions ou non, notre cher sunugaal[1], en me permettant de généraliser en mettant les différentes communautés dans le même panier, place la femme au centre de la société, que cette société soit d’ailleurs patriarcale ou matriarcale. Paradoxalement, … Continuer la lecture Les femmes sont leurs propres bourreaux

Maam Isseu, lingeer de Waagu Ñaay

Dans la grande ville de Dakar, Maam Isseu, elle-même d’origine Kajoor-Kajoor, a su créer une entreprise qui lui a donné une assise financière lui permettant en tant que femme, d’être écoutée, respectée, même crainte par certains (surtout par les hommes, précisera Maman).Dans la grande ville de Dakar, Maam Isseu, elle-même d’origine Kajoor-Kajoor, a su créer une entreprise qui lui a donné une assise financière lui permettant en tant que femme, d’être écoutée, respectée, même crainte par certains (surtout par les hommes, précisera Maman). Continuer la lecture Maam Isseu, lingeer de Waagu Ñaay