La sournoise: plainte de l’endeuillé

La mort, cette sournoise. Elle nous suit partout, et ricane lorsque distraits par la vie, nous oublions qu’elle constitue la seule véritable et implacable certitude. Elle nous nargue en s’attaquant aux êtres chers, se joue de nous en installant des habitudes machinales, telles que l’invocation du « ina lillahi wa ina ilayhi raaji’un », ou de notre … Continuer la lecture La sournoise: plainte de l’endeuillé